►► L’habitat

  1. /
  2. LE VILLAGE
  3. /
  4. ► Patrimoine
  5. /
  6. ►► L’habitat

« Chaque maison a son passé ; les familles fondatrices y ont gravé leurs noms (ou leur initiales), les emblèmes de leurs métiers. Elles sont le reflet de leurs goûts, de leur richesse, de leurs prétentions… La maison est à côté des monuments religieux et publics l’élément le plus vivant, le plus parlant de l’histoire locale. Il importe de ne pas gaspiller cet humble mais précieux patrimoine. »
                                                           Henri HEITZ,  La Petite Pierre – Site, passé, monuments, Société d’histoire et d’archéologie de Saverne et environs, Cahier 66-67/II-III/1969

>>> voir aussi Définir et relever

RUES ET MAISONS

Quelques généralités

Le décor de la maison paysanne de Weislingen  (Rodolphe Brodt)
Terre de passage et de contrastes, l’Alsace Bossue est un espace culturel métissé ouvert aux influences extérieures. La maison paysanne locale est elle-même un compromis entre la maison lorraine, la maison vosgienne et la maison alsacienne de la plaine. Mais cette maison possède des caractéristiques propres qui lui confèrent sa personnalité : modularité des volumes, présence d’un Schopp et, surtout, qualité des encadrements de porte du logis.
Nous sommes honorés de compter parmi nos contributeurs M. Rodolphe BRODT, originaire du village voisin de Volksberg. Spécialiste reconnu de l’habitat rural de l’Alsace Bossue, il nous confie une étude consacrée au décor des maisons anciennes de notre village.
>>> lire l’article
>>> consulter le tableau

Allèges décorées à Weislingen  (Rodolphe Brodt)
Amateurs et spécialistes d’art populaire s’accordent pour reconnaître l’importance des encadrements de porte dans la décoration de la maison rurale ancienne d’Alsace Bossue. Mais à côté des encadrements de porte, le talent des tailleurs de pierre s’est également exprimé au travers d’autres éléments du décor comme les allèges sculptées.
Dans quelques villages situés à la fois en Alsace Bossue et dans les Vosges du Nord, l’allège prend la forme d’une dalle de grès sculptée et devient une pièce maîtresse du décor de la maison. Le village de Weislingen compte, sauf erreur, le plus grand nombre de maisons à allèges sculptées. Parmi celles-ci, la maison située au n° 2 rue des Menuisiers comporte l’ensemble le plus intéressant.
>>> lire l’article
Note : Cette maison a fait l’objet en 2020 d’une mise à jour détaillée par les Services de l’Inventaire du Patrimoine 
Extrait du descriptif : « La maison a été édifiée pour Jacob Schneider et son épouse Catherine en 1809, d’après l’inscription portée sur le linteau de la porte d’entrée. Jacob est né en 1784, Catherine en 1783 (issue de la famille Rein, établie à Petersbach). L’acte de leur mariage célébré le 25 novembre 1806 à l’église catholique de Weislingen précise que Jacob exerce la profession de maître-maçon-Maurermeister (AD Bas-Rhin, 4 E 522/4), expliquant la représentation sculptée d’une panoplie d’outils de tailleur de pierre sur une dalle ornant la façade principale de la maison. Sur le registre de recensement de population de 1836, Jacob est désigné comme cultivateur et habite avec son épouse et ses trois filles la maison qui est adressée au n°154, Dorfstrasse (AD Bas-Rhin, 7 M 782). Il décède à Weislingen le 14 janvier 1852 (AD Bas-Rhin, 4 E 522/9). »      >>> lire le descriptif complet

Espaces collectifs villageois : les usoirs lorrains  (Jean Peltre)
Le visiteur de passage est souvent intrigué par la largeur des « trottoirs » dans les villages en Alsace Bossue : il s’agit en fait de la survivance des anciens usoirs, ces espaces publics qui allaient des maisons jusqu’à la rue, et qui servaient à entreposer le matériel agricole, voire le tas de fumier (autrefois signe extérieur de prospérité). Ces usoirs, caractéristiques du village lorrain, sont également très présents en Alsace Bossue, où le type de construction s’apparente souvent au style de la Lorraine voisine.
>>> lire l’article

Un habitat presque lorrain… que l’Alsace nous a pris  (Claude Gérard)
L’association lorraine pour l’étude de l’espace rural et la sauvegarde de son patrimoine édite la revue trimestrielle « Villages lorrains ».. Cet article est le compte rendu d’une visite que ses membres ont effectuée le 11 octobre 2003 dans la région voisine de l’Alsace Bossue, avec les explications de Rodolphe Brodt. On y découvrira bien des similitudes entre l’habitat des deux régions. Un développement est consacré à Weislingen en page 7.
>>> lire l’article
                                « Villages lorrains » n°104 – Automne 2003, avec l’autorisation de l’association et la complicité de M. Brodt. Merci.

Maisons de particuliers