>> Saint Florent

 

AUTOUR DE SAINT FLORENT
Ermite, évêque… et sa part de légende

L’église catholique de Weislingen est placée sous le patronage de Saint Florent, représenté sur un imposant tableau à l’intérieur de l’église, toile réalisée par le peintre savernois Ignace Schott, originaire de Dabo en proche Moselle. C’est la date de sa fête qui détermine chaque année le dimanche de la fête du village, proche du 7 novembre. Mais qui donc était ce Saint Florent ?

Né en Irlande (ou en Ecosse?), l’ermite Florent, qui a vécu à Haslach vers l’an 600, est devenu en 678 le 7e évêque du diocèse de Strasbourg. En 810, l’évêque Ratio fait transférer ses reliques de l’église Saint Thomas de Strasbourg à celle de Niederhaslach, alors église d’une communauté bénédictine.

Aujourd’hui, Niederhaslach est un pittoresque village d’environ 1500 habitants, niché à l’entrée de la vallée de la Hasel, petite rivière qui lui a donné son nom, entre Molsheim et Schirmeck, au pied d’un important massif forestier. Les armoiries de la commune représentent Saint Florent. C’est au centre du village que se dresse la Collégiale gothique dédiée à notre saint.

La Collégiale
L’abbaye initiale fut fondée au dernier tiers du 6e siècle par Florent, évêque de Strasbourg, probablement grâce à la générosité des rois mérovingiens. L’église actuelle fut commencée en 1274, avec l’appui de Conrad de Lichtenberg, évêque de Strasbourg. En 1287, un incendie détruisit les nouvelles constructions, à l’exception du chœur. La reconstruction fut entreprise en 1300 par Gerlach de Steinbach (fils d’Erwin de Steinbach, l’architecte de la cathédrale de Strasbourg).
Parmi les chefs-d’œuvre que compte la Collégiale (d’ailleurs dédiée à Saint Jean-Baptiste), on peut admirer les magnifiques vitraux du 13e et 14e siècle, qui représentent des scènes de la vie de Saint Florent, de Jésus, de la Vierge, de Saint Jean-Baptiste… C’est dans l’avant-chœur que se trouvent les reliques de Saint Florent.
Chaque année, un pèlerinage a lieu le dimanche qui suit le 7 novembre : il marque la fête de Saint Florent, connu pour ses dons de guérisseur et protecteur des animaux.

La chapelle
A quelques pas de là se trouve le charmant village d’Oberhaslach (1800 habitants). Situé à l’entrée de la vallée de la Bruche à 35 km de Strasbourg, entre Mutzig et Schirmeck, il est niché à une altitude de 270 m, au pied de montagnes dont le point culminant atteint 1007m au rocher de Mutzig. La commune renferme des trésors historiques, comme la chapelle Saint Florent et ses ex-votos, qui se dresse à l’endroit où, selon les anciennes biographies, vivait l’ermite avant d’être appelé à succéder à Saint-Arbogast comme 7e évêque de Strasbourg. Les nombreux ex-votos accrochés dans la chapelle témoignent de l’importance du pèlerinage et de la dévotion populaire.

Autres Florent
Le saint patron de Weislingen n’est pas le seul Florent honoré par l’Église, qui en fête également d’autres :
3 janvier : Saint Florent, évêque de Vienne en Dauphiné
4 juillet : Saint Florent, prêtre au 6e siècle, patron de la ville de Roye en Picardie (1er évêque de Cahors?)
22 septembre : Saint Florent, Bavarois, disciple de Saint Martin de Tours, vécut au 5e ou 6e siècle au Mont-Glonne, et fonda le monastère de Saint-Florent-le-Vieil, en Maine-et-Loire (Florent est dit martyr, sans doute par confusion avec un martyr du 4e siècle, Saint Florian)
16 octobre : Saint Florent d’Orange, évêque d’Orange au 6e siècle, dont les reliques sont partagées entre la cathédrale ND des Doms d’Avignon et du Puy, et aussi entre les églises de Fiorenzuola d’Arda (Fidentia près de Plaisance en Italie), de Laussonne (Haute-Loire) et de Saint Florent d’Orange, où il est vénéré comme l’un des protecteurs de la ville et de l’ancien diocèse)
14 décembre : Saint Florent, martyr à Reims
… etc.

Il existe également d’autres églises ou paroisses Saint Florent en France, et toutes ne sont pas dédiées à « notre » Florent :
05160 Savines-le-Lac ~ 06750 Canaux ~ 16110 La Rochefoucauld ~ 20200 Bastia ~ 21120 Til-Châtel ~ 22310 Plufur ~ 35500 Vitré ~ 49410 Saint-Florent-le-Vieil ~ 67200 Strasbourg-Cronenbourg ~ 67280 Niederhaslach ~ 67440 Westhouse-Marmoutier ~ 67700 Saverne (Maison Saint-Florent : congrégation du Saint-Esprit, fondée par le Savernois Père François Libermann, fils de rabbin) ~ 79000 Niort ~ 84100 Orange ~ 84240 La Motte d’Aigues     …etc.

Pour en savoir plus sur Saint Florent, Nieder- et Oberhaslach, la Collégiale et la région, on peut consulter les sites de Bertrand Jost et N. Juillot (enregistrés en janvier 2006) :
>>> cache du site bertrandjost
>>> cache du site juillot

La légende
A l’instar d’autres personnages célèbres des débuts du christianisme, il n’est pas aisé de faire la part de la vérité historique et de la légende. Même s’il n’existe guère de documents témoignant avec précision de la date de sa naissance et de sa mort, le saint a existé, il a été évêque de Strasbourg, c’est attesté. Mais l’absence d’autres sources fiables a sans doute contribué à nourrir la (ou les) légende(s) autour du saint homme et à faire de la chapelle d’Oberhaslach un lieu de pèlerinage. Et d’aucuns ne se sont pas privés d’en rajouter, comme Hansi dans sa « Merveilleuse Histoire du bon St Florentin d’Alsace. »
Pour se faire une idée, l’on pourra consulter :
>>> la transcription de la chronique attribuée à Jacques Twinger (1399?)
>>> la Vie des Saints, traduite de l’espagnol (1641)
>>> une transcription de La vie des Saints Pères d’Occident (1757)

>>> la légende de Saint Florent
>>> l’ermite d’Oberhaslach
>>> quelques articles de presse relatifs au pèlerinage en 2008 et à la restauration du reliquaire :
25 juillet 2008                   9 novembre 2011              10 novembre 2011

Enfin, un travail universitaire de l’Institut de Sociologie de l’Université de Strasbourg fait le point sur la légende et le pèlerinage. Mais il est essentiellement consacré à l’étude très fouillée des ex-votos de la chapelle d’Oberhaslach.