►► Fêtes

  1. /
  2. LE VILLAGE
  3. /
  4. ► Eglises
  5. /
  6. ►► Fêtes

     Nous proposons ici des galeries de photos qui retracent le souvenir de fêtes familiales, dont certaines datent du début du siècle dernier. Elles sont aussi le reflet de l’évolution des sociétés villageoises et de leurs traditions: autrefois poses sérieuses devant le photographe, tenue stricte des confirmands, robes de mariées noires puis blanches, conduite d’un bouc devant le cortège nuptial, etc.
     Elles nous ont été confiées par des habitants du village qui ont bien voulu nous ouvrir leurs albums: nous les en remercions encore chaleureusement.

Confirmations et communions

Mariages

Autres moments

Souhaits de baptême

     Baptême, confirmation ou communion, mariage, décès, autant de rites de passage célébrés par les hommes de tous continents et de toutes religions depuis l’antiquité.
     Ces célébrations ont donné lieu, notamment dans les familles protestantes mais pas uniquement, à une riche imagerie populaire qui accompagne ces rites : souhaits de baptême (Goettelbriefe), souvenirs de confirmation (Denksprüche), de mariage (Hochzeitstexte) ou mortuaires (Leichentexte). Les techniques de réalisation vont de la peinture sous verre à la chromolithographie, avec une contribution très importante des imagiers-peintres d’Alsace du Nord, ainsi que des graveurs et lithographes de la région. On en trouvera de nombreux exemples dans la littérature spécialisée (un ouvrage de référence, entre autres : Georges Klein,« Arts et traditions populaires d’Alsace », Editions Alsatia).
     L’usage des Goettelbriefe, qui a débuté à la fin du XVIIe siècle avec les premières lettres de baptême décorées, se développe considérablement au XIXe siècle. Le Musée de l’image populaire de Pfaffenhoffen en présente une collection variée. Dans nos villages on peut trouver des Goettelbriefe pliés en quatre ou en huit puis découpés, formant ainsi des motifs symétriques, comme ce souhait pieusement conservé par mon amie Hermine. Il a été offert par Christian Munsch à l’occasion de la naissance à Weislingen de sa filleule Magdalena Stammler le 21 octobre 1847 à 23h, fille de Christian Stammler et Magdalena Munsch, et baptisée le 23 du mois.