> Du tilleul dans le blason

VOUS REPRENDREZ BIEN UN PEU DE TILLEUL DANS LE BLASON ?

Le tableau ci-dessous présente les blasons de localités qui, comme celui de notre commune, comportent une référence au tilleul.
Il n’a pas la prétention d’être exhaustif, et nous remercions d’avance tout contributeur qui pourrait le compléter et l’enrichir.
 
BAERENDORF (France / Bas-Rhin)
D'argent au tilleul au pied planté de sinople
Armes figurant le légendaire tilleul au centre du village (déraciné en 1849)
BEINWIL (Suisse / Canton d'Argovie)
Le blason représente sur un fond jaune un tilleul vert stylisé à 5 feuilles et autant de racines. S'il se réfère à la situation de la commune au pied du Lindenberg (Linde=tilleul), l'on peut aussi considérer que le tilleul est un symbole séculaire de l'esprit de communauté, sous lequel on se rencontrait, on rendait la justice ou on concluait des accords de paix. Le tilleul représente dans la vie des hommes un lieu de joie et de paix. Comme le disait Martin Luther : "Nous aimons chanter, boire et danser gaîment sous le tilleul, car il est l'arbre de l'amitié et de la paix".
BISSINGEN-HERBRECHTINGEN (Allemagne / Bade-Wurtemberg)
In Silber eine bewurzelte grüne Linde, belegt mit einem schwarzen Schild, darin zwei gekreuzte silberne Adlerklauen
Le tilleul du blason fait référence à l'arbre du village, les griffes de l'aigle pourraient rappeler que le village de Bissingen appartenait aux seigneurs de Alp/Beck.
BORNUM-AM-ELM (Allemagne / Basse-Saxe)
Intégrée en 1974 dans la ville de Koenigslutter près de Helmstedt. Pas d'autre précision sur ce blason, qui représente un tilleul à cinq feuilles sur ondes vertes et fond d'argent.
HOMBURG (Allemagne / Sarre)
D´après la réforme administrative de 1974, la ville de Homburg se vit accorder le nouveau blason citadin, qui représente un tilleul vert avec 21 feuilles sur une colline verte, le tout en argent. On a souvent trouvé le tilleul sur les blasons de la ville, et ce depuis 1330. Il représente à juste titre la ville de Homburg avec ses immenses étendues boisées. On l´appelle d'ailleurs la ville des arbres.
LE THILLOT (France / Vosges)
D'argent, au tilleul de sinople reposant sur un mont de gueules chargé de deux outils de mineurs d'argent passés en sautoir, le tout accosté de deux bonnets phrygiens de gueules, chargés d'une cocarde d'argent et d'azur et affrontés.
Le nom du Thillot viendrait d'un ancien tilleul qui existait encore au 18è siècle, et sous lequel on rendait la justice. La commune a adopté ce blason au début de la troisième république. Jules Ferry, ardent républicain, conseiller général des Vosges, a sans doute contribué à la création de ces armes parlantes en ajoutant au tilleul quatre bonnets phrygiens, symboles républicains. En 1993, lors de l’ouverture du site des mines du Thillot, on a retiré deux bonnets phrygiens et ajouté les outils des mineurs chargeant le mont de "cuivre".
LE TILLEUL (France / Seine-Maritime)
Une couronne de branches de tilleul tressée entoure son blason. On sait qu’à une époque ancienne, dans les débuts du premier millénaire, les fibres du tilleul permettaient la fabrication de cordages. C’est sans doute de cet usage que le nom de la commune tire son origine.
LIEPAJA (Lettonie) (en allemand LIBAU)
Auf einem silbernen Hintergrund ein roter Löwe mit gespaltetem Schwanz, der mit vorderen Pfoten einen Lindenbaum stützt
Depuis son accession au rang de ville en 1625, le tilleul orne les armoiries, le drapeau et le sceau de la ville de Liepaja.
>>> voir le site en allemand
>>> voir le site en anglais
LINDACH (Allemagne / Bade-Wurtemberg)
Le blason représente sur fond d'argent un tilleul vert planté sur trois monts.
Cette commune du Kreis Rhein-Neckar a fusionné avec sa voisine Eberbach en 1973.
LINDAU (Allemagne / Basse-Saxe)
Accordé à la commune en 1951, le blason représente le château construit en 1322 par les évêques de Hildesheim, surmonté de quatre feuilles de tilleul. Au pied du château sont symbolisées les deux rivières qui coulent dans les environs de ce bourg, qui fait partie depuis 1974 de la commune de Katlenburg.
LINDAU (Allemagne / Bavière)
In Silber eine bewurzelte grüne Linde
Le tilleul existait déjà vers 1180 sur les monnaies de cette charmante ville des bords du Lac de Constance, mais sa représentation héraldique remonte à 1240 sur le sceau de la ville. Au fil des évolutions du blason à travers les siècles, le nombre de feuilles du tilleul est passé de 3 à 15. De nos jours, c'est un logo représentant une feuille de tilleul stylisée qui symbolise la ville de Lindau-am-Bodensee.
LINDAU (Allemagne / Saxe-Anhalt)
Cette commune aurait-elle perdu son blason (à défaut de son âme) lors des fusions intercommunales qui ont changé le paysage administratif et politique de l'Allemagne à partir des années 70 ? Le blason ci-contre est en tout cas antérieur à la fusion intercommunale qui regroupe depuis janvier 2010 une cinquantaine de communes autour de Zerbst, dont Lindau.
LINDAU (Allemagne / Schleswig-Holstein)
Von Gold und Grün im Wellenschnitt erhöht geteilt. Oben ein mit der Spitze nach vorn weisendes grünes Lindenblatt mit Fruchtstand, unten – leicht nach hinten versetzt – ein silberner Feldstein, oben rechts begleitet von einem dreimal silbern-rot geteilten Schildchen
Le nom de la commune peut signifier "le pré près des tilleuls" : c'est en tout cas la référence faite au toponyme par le blason (feuille de tilleul fruitée et séparation ondée du blason). Le petit blason inclus rappelle les armes de la famille Ahnenfeld, propriétaire des biens de la commune depuis le 15è siècle jusqu'au début du 20è.
LINDEN (Allemagne / Basse-Saxe)
Pas d'information actuellement disponible sur l'ancien blason de cette commune qui est devenue un quartier de la ville de Hanovre dès 1920.
LINDEN (Allemagne / Rhénanie-Palatinat)
Les cinq boules des Sickingen et le tilleul en disent long sur l'origine du nom de la commune, mentionnée pour la première fois en 1363. Village agricole à ses débuts, il est devenu à l'aube du 16è siècle un fief des Sickingen de Landstuhl.
LINDEN (Allemagne / Schleswig-Holstein)
Le nom de Linden, commune qui se trouve aujourd'hui intégrée à la ville de Hennstedt, trouve son origine dans le mot "lin" qui renvoie à des arbres à feuilles caduques : le mot de Linden signifierait ici habitations près de la forêt. Toujours est-il que les arbres du blason ressemblent bien à la silhouette du tilleul, dont on reconnaît la forme caractéristique des feuilles.
LINDEN (Suisse / Canton de Berne)
Un tilleul de sinople à tronc de gueules avec trois étoiles d'or, sur trois monts de sinople, sur fond d'argent
Les trois monts représentent les trois communes: Ausserbirrmoos, Innerbirrmoos et Otterbach. Le tronc en rouge vif symbolise le développement de la nouvelle commune, son évolution, tandis que les trois étoiles d'or en symbolisent les habitants. Ces étoiles se trouvaient d'ailleurs sur les armoiries d'Innerbirrmoos et d'Ausserbirrmoos.
Petit détail : sur le site de la commune on peut télécharger la partition d'une "Linde Hymne" (hymne au tilleul ?), composée en 1991 par un habitant du village.
LINDENAU (Allemagne / Saxe)
Le blason de Lindenau est parlant : le tilleul sur fond jaune et bleu - les couleurs de la Haute-Lusace (Oberlausitz) - plonge ses racines dans la dépression de la rivière Pulsnitz. Le tilleul était autrefois l'arbre caractéristique du ban de Lindenau.
LINDENBERG (Allemagne / Bavière)
Le blason actuel, qui date de 1930, est déjà le troisième adopté par la commune depuis 1835 : il représente une église à deux tours construite sur une colline et entourée de deux tilleuls (Lindenberg veut dire littéralement "colline aux tilleuls"). La commune est célèbre depuis le 17è siècle pour sa fabrication de chapeaux de paille : 8 millions de pièces fabriquées en 1913 !
LINDENBERG (Allemagne / Rhénanie-Palatinat)
Comme beaucoup d'autres communes d'Allemagne touchées par la réorganisation administrative du pays, Lindenberg fait partie du groupement de communes de Lambrecht près de Bad Dürckheim. La première mention attestée du village remonte à 1398 (mention d'une place-forte de Lindenberg dès 1353). Une chapelle fut érigée après 1550 en l'honneur de Saint Cyriaque, où les vignerons de la région se rendent chaque année en pèlerinage pour faire bénir leur production. Le blason reprend ces éléments historiques : figure de saint, remparts, tilleul, cep de vigne.
LINDENFELS (Allemagne / Hesse)
Le blason attribué en 1925 reprend des éléments de sceaux anciens : un tilleul plongeant ses racines dans un rocher (en allemand Linde = tilleul et Fels = rocher), avec le lion comme emblème du Palatinat.
LINDENHOLZHAUSEN (Allemagne / Hesse)
Encore une "victime" des fusions administratives des communes allemandes au siècle passé. Aujourd'hui cet ancien village est devenu un "quartier" de la ville de Limburg. Lui sera-t-il encore permis d'exhiber le blason qui symbolise son passé autonome ?
LINDERN (Allemagne / Rhénanie du Nord-Westphalie)
Les armes de l'ancienne commune de Lindern, "phagocytée" en 1972 par la ville de Geilenkirchen, représentent dans la partie supérieure le lion des comtes de Jülich, et dans la partie inférieure le visage du saint patron du village, Saint Jean-Baptiste, entouré de deux feuilles de tilleul en opposition.
LINDEWERRA (Allemagne / Thuringe)
Les éléments du blason communal symbolisent la situation géographique du village, l'origine de son nom et son artisanat traditionnel. Ainsi le bleu du fer à cheval est le symbole de sa situation dans un méandre de la Werra, la feuille de tilleul rappelle le lien avec l'élément "Linde" du patronyme et les cannes sont la marque des artisans locaux (fabrication de bâtons de marche).
LINDOW (Allemagne / Brandebourg)
Il semblerait que cette commune de l'ancienne RDA, située au nord de Berlin, ait perdu son blason propre lors de son intégration dans la communauté de Ostprignitz-Ruppin. Faute de renseignements plus précis, on ne peut que supposer que le tilleul figurant sur le blason fait référence à la syllabe Lind- du patronyme. Le suffixe serait-il une déformation de Au[e], ce qui donnerait pour Lindow "Le pré aux tilleuls" ?
LINTHAL (France / Haut-Rhin)
D'or au tilleul de sinople sur une terrasse de gueules chargée de deux clous d'argent posés en sautoir
Les armoiries de Linthal ont été créées en 1978 et se réfèrent à la traduction littérale de Linthal/Lindental (la vallée aux tilleuls) et à la fabrication artisanale de clous au lieu-dit Nagelschmiede.
METTAU (Suisse/Canton d'Argovie)
Geteilt von Rot mit wachsendem goldenem Löwenrumpf und von Silber mit ausgerissenem fünfblättrigem grünem Lindenbaum
Le blason de cette commune de Suisse représente un lion (symbole de son attachement séculaire à l'Autriche des Habsbourg) et un tilleul à cinq feuilles (rappel de son ancien rôle comme place de justice).
>>> voir l'étude sur la création de ce blason, dont les péripéties ont alimenté la chronique villageoise de 1924 à… 2003 !
NIEDERANVEN (Luxembourg)
Les armoiries de la commune illustrent sa riche histoire. La partie supérieure comprend des éléments des armoiries de la famille Wiltheim qui habitait Senningen depuis le 16e siècle. Dans la partie inférieure gauche, le vieil arbre symbolise d'une part le Grünewald au flanc sud-est duquel se trouvent les différents villages. D'autre part, il rappelle en souvenir le tilleul millénaire de Hostert. Le casque et la crosse font allusion à l'époque romaine mais également au passage de St. Martin à travers Andethanna en 386.
>>> site de la société d'histoire de Niederanven
OPPACH (Allemagne / Saxe)
Le blason de ce village de Haute-Lusace, qui contient une feuille de tilleul, a une signification symbolique particulièrement intéressante. La description en était faite en 2011 par le maire sur son site internet personnel, actuellement désactivé : Le blason est cerné d'un liseré vert qui rappelle que la commune se trouve dans un site naturel protégé. Le vert des feuilles, ainsi que le fond blanc de la partie supérieure adoptent les couleurs de l'Etat libre de Saxe, alors que le bleu de la bande ondée centrale et le jaune de la partie inférieure reflètent les couleurs de la Haute-Lusace.
Quatre hameaux entourent le village, dont trois sont représentés symboliquement par une feuille d'arbre :
- celui de Lindenberg par une feuille de tilleul (en allemand Linde = tilleul)
- celui de Eichen – chêne en allemand - par une feuille de chêne (lieu-dit fondé par des protestants bannis de Schirgiswalde lors de la Contre-Réforme)
- enfin c'est une feuille de bouleau qui représente Fuchs, le hameau fondé par des bannis de Fugau en Bohême pour les mêmes raisons (appelés die Fug'schen, d'où le nom de Fuchs).
La couleur identique retenue pour les trois feuilles se veut le symbole de la solidarité qui lie tous les habitants de la commune. Quant à la disposition des trois feuilles, elle donne la situation géographique : Lindenberg est au nord-ouest du village, Eichen au nord-est et Fuchs au sud.
SCHULENRODE (Allemagne / Basse-Saxe)
In Silber drei grüne Lindenblätter, im grünen Schildfuß ein silberner Baumstubben
La localité de Schulenrode fait partie de la communauté des communes de Cremlingen, au nord de Braunschweig. Par son blason elle veut rappeler qu'elle fait partie de ces villages créés par essartage (Rodedorf en allemand), auxquels renvoie la souche d'arbre. Le village est parsemé de grands et vieux tilleuls, qui se trouvent ainsi représentés dans le blason. Et pour ne pas le confondre avec ceux de Bornum et Weddel, ou d'autres encore tout proches, Schulenrode a opté pour un rameau à trois feuilles.

SENDEN (Allemagne / Rhénanie du Nord-Westphalie)
Auf silbernem Grund eine stilisierte grüne Linde, überzogen von einem schrägrechten roten vierlätzigen Turnierkragen
Le tilleul rappelle que Senden était autrefois une place de justice, mais il renvoie aussi à l'arbre figurant en 1652 sur le sceau d'un échevin de la commune, membre de la Sainte-Vehme. Le col de tournoi est emprunté au sceau des Benekamp, seigneurs de Senden.
THILOUZE (France / Indre et Loire)
De gueules, au tilleul arraché d'or, surmonté en pointe d'une croix simple tréflée au pied fiché de sable, au chef d'argent, à trois coeurs de gueules
Le tilleul symbolise l'origine du nom de la commune (du latin tilium, tilleul). Feuilles en forme de coeur, symbole d'amitié et de fidélité.
TRIEMBACH-AU-VAL (France / Bas-Rhin)
Coupé, au premier d'argent au tilleul de sinople issant de la partition, au deuxième d'azur à la fasce ondée d'argent
Armes montrant l'ancien tilleul plusieurs fois centenaire de la place du village, les anciennes mines d'argent par le métal qui l'entoure et le symbole de la rivière ondée.
>>> en attendant la création du site de la commune, on peut consulter Wikipédia
UNTEREMS (Suisse / Canton du Valais)
D'azur à la croix pattée de gueules cantonnée en chef de deux étoiles à six rais d'or et accompagnée en pointe d'une branche de tilleul de sinople posée en pal
La croix symbolise l'annonce du message chrétien. Le tilleul est un arbre qui peut être millénaire et exprime de ce fait constance et prospérité éternelle.
UPSTEDT-BOCKENEM (Allemagne / Basse-Saxe)
Ce village, qui s'appelait Upstede en 850, est aujourd'hui un faubourg de Bockenem, près de Hildesheim. Il doit assurément son blason au vieux tilleul qui se dresse en son milieu, qui pourrait être plus que millénaire. C'est en tout cas un des plus vieux tilleuls d'Allemagne, dont la première mention écrite remonte à 1100, à une époque où on lui donnait déjà 250 ans. Il a longtemps été un tilleul de justice. De nos jours on s'y réunit, surtout le Jour des Morts.
WEDDEL (Allemagne / Basse-Saxe)
Comme Schulenrode, la localité de Weddel fait partie de la communauté des communes de Cremlingen. Taillé en oblique, le blason représente dans sa partie gauche un lion rouge aux griffes noires. Dans la partie droite, sur fond bleu une feuille de tilleul or. Le lion est censé renvoyer à la proximité de la ville de Braunschweig, les couleurs bleu et or reprenant celles de Cremlingen. Quant à la feuille de tilleul, sa présence s'explique par l'abondance de cet arbre dans la contrée, le choix d'un motif végétal pouvant également signifier croissance et prospérité.
WEISLINGEN (France / Bas-Rhin)
Parti, au premier coupé a) de gueules au chevron d'argent et b) d'or plain, au deuxième d'argent au rameau de tilleul fruité de sinople
Les armes de la commune rappellent son appartenance aux seigneurs de La Petite Pierre et remémorent l'étymologie populaire du toponyme par le tilleul (-lingen pour Linden : weisse Linden = tilleuls en fleurs)
>>> vous êtes sur le site personnel weislingen.net
WENDEZELLE-WENDEBURG (Allemagne / Basse-Saxe)
Im blauen Schild erhebt sich eine gelbe Linde aus dem gelben Ring, vorn und hinten von gelben Ähren beseitet
Le cercle représente la forme originale du village, reconnaissable encore de nos jours. La compétence juridique exercée par la commune est symbolisée par la tilleul, tandis que les épis symbolisent l'activité agricole. Le bleu et jaune rappellent l'appartenance séculaire à la province du Brunswick (Braunschweig).
 
Rappel : Ce tableau n’a pas la prétention d’être exhaustif.
Nous serions reconnaissants pour toute contribution qui permettrait de le compléter et de l’enrichir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.