L'HORLOGE DE L'EGLISE PROTESTANTE

L'horloge... ou les horloges ?


Une ancienne horloge

L'horloge installée initialement autour des années 1860 figure dans le guide des horloges Schwilgué-Ungerer paru en 1866 (Ancienne maison Schwilgué, Ungerer frères : Horloges et instruments de précision, 1866, Strasbourg). On en retrouve également la trace dans les registres de comptabilité Ungerer : datant de 1860, elle était de calibre 4 et possédait deux rouages. Elle ne sonnait donc vraisemblablement que les heures, ou peut-être les heures et les demi-heures. Pour la date exacte de la pose, il conviendrait de retrouver la délibération correspondante, qui en mentionnerait sans doute aussi le prix d'achat.

Jean-Baptiste Schwilgué (1776-1856) est le célèbre auteur de l'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. De son vivant, il a installé ou supervisé l'installation d'environ 500 horloges, en majeure partie des horloges d'église, mais aussi de mairies, de gares, d'établissements, d'écoles, etc. Après 1858, l'entreprise Ungerer a pris la relève et l'ancienne horloge de Weislingen était donc une horloge Ungerer.

Dans les archives communales, nous n'avons rien trouvé sur cette ancienne horloge : il conviendrait à cet effet de consulter les Archives départementales, où ont été versées les archives anciennes de notre commune.


L'horloge actuelle

Le mécanisme actuel n'est plus celui de cette époque, comme l'atteste l'inscription sur la plaque de laiton ornant l'armoire :

UNGERER FRERES
Fabriques d'horloges
STRASBOURG
1953     N° 6061

Cette horloge a donc été mise en place en 1953 par les Etablissements Ungerer et Cie S.A. de Strasbourg, successeurs de Schwilgué (en 1845, un Ungerer était contremaître chez Schwilgué, et c'est en 1931 qu'est né Tomi Ungerer, fils de l'ingénieur constructeur d'horloges Théodore Ungerer).

Ce remplacement est attesté par deux délibérations du conseil municipal de Weislingen, en date du 19 septembre et du 31 octobre 1953. Si cette dernière délibération mentionne la décision d'acquérir ainsi que l'acceptation du devis, la première est plus précise quant aux motifs du remplacement : "Le Conseil Municipal autorise le Maire à commander près des Etablissements Ungerer et Cie à Strasbourg une nouvelle horloge sonnant les heures, les demies et les quarts, l'ancienne qui se trouve sur le temple ne fonctionnant plus." 

Un autre document trouvé dans les archives de la commune est une lettre des Ets Ungerer au maire de l'époque : en date du 24 mars 1955, elle mentionne le rachat par cette société de l'ancienne horloge. Il y est précisé que " nous proposons votre horloge à un horloger à l'intérieur de la France (sic!), et si celui-ci est d'accord, nous ne manquerons pas de prendre un rendez-vous lors du démontage." 

Ce qui laisse entendre que la nouvelle horloge n'aurait pas été installée à l'endroit exact où se trouvait l'ancienne, qui serait restée en place jusqu'à son démontage. Et tout ceci ne nous dit pas ce qu'il est effectivement advenu de l'ancienne horloge.

Affaire à suivre...   


Un coup d'oeil sur les rouages de l'horloge

 
 
 
 

                                       


[Merci à Annette et Henri Anthony pour leur disponibilité lors des
visites de l'église et les montées parfois périlleuses dans le clocher]